Sahara / Droits de l’Homme : Des ONG attirent l’attention du CDH sur les exactions commises dans les camps de Tindouf Des ONG internationales ont attiré l’attention du Conseil des droits de l’Homme à Genève (3-28 mars) sur les exactions commises en tout

Sahara / Droits de l’Homme : Des ONG attirent l’attention du CDH sur les exactions commises dans les camps de Tindouf

Des ONG internationales ont attiré l’attention du Conseil des droits de l’Homme à Genève (3-28 mars) sur les exactions commises en toute impunité à l’encontre des populations des camps de Tindouf, «devenus une prison à ciel ouvert sur le sol algérien».
Des représentants de l’Agence internationale pour le développement et la paix dans les régions des Grands-Lacs (AIPD) et de l’Agence internationale pour le développement ont pris la parole mardi et mercredi devant le conseil, réuni en séance plénière, pour dénoncer les graves violations des droits de l’Homme dans les camps de Lahmada.
«Les campements administrés par le front polisario, avec le soutien de l’armée algérienne, sont le théâtre d’horribles souffrances dont font les frais particulièrement les générations montantes», a affirmé le militant sahraoui, Mrabih Rabou Shaibata qui intervenait au nom de l’AIPD.

 
 
Sahara / Droits de l’Homme : Des ONG attirent l’attention du CDH sur les exactions commises dans les camps de Tindouf
 
Des ONG internationales ont attiré l’attention du Conseil des droits de l’Homme à Genève (3-28 mars) sur les exactions commises en toute impunité à l’encontre des populations des camps de Tindouf, «devenus une prison à ciel ouvert sur le sol algérien».
Des représentants de l’Agence internationale pour le développement et la paix dans les régions des Grands-Lacs (AIPD) et de l’Agence internationale pour le développement ont pris la parole mardi et mercredi devant le conseil, réuni en séance plénière, pour dénoncer les graves violations des droits de l’Homme dans les camps de Lahmada.
«Les campements administrés par le front polisario, avec le soutien de l’armée algérienne, sont le théâtre d’horribles souffrances dont font les frais particulièrement les générations montantes», a affirmé le militant sahraoui, Mrabih Rabou Shaibata qui intervenait au nom de l’AIPD.
Ces exactions continues font planer un grand danger sur la vie des jeunes et enfants sahraouis, a-t-il déploré, affirmant qu’une telle situation «rend nécessaire une attention immédiate de cette honorable institution à leur égard». 
Selon M. Shaibata, les camps sont devenus une véritable prison à ciel ouvert où les libertés de circulation et de mouvement «sont complètement bafouées, même quand il s’agit de se rendre d’un campement à l’autre», comme en témoigne l’assassinat brutal de deux hommes innocents alors qu’ils tentaient de quitter leur camp. 
Ce crime odieux a enclenché une vague de manifestations qui ont été violemment réprimées par les milices séparatistes lesquelles ont procédé à des arrestations dans les rangs des manifestants, dont certains sont toujours en détention.
A son tour, la présidente de l’ONG chilienne CEDEPU, Jacqueline Hernandez, a clairement pointé du doigt les autorités algériennes et le front polisario pour leur «responsabilité avérée dans le détournement de fonds et d’aides humanitaires et dans l’instrumentalisation de la thèse séparatiste à des fins personnelles». 
La militante chilienne, qui s’exprimait au nom de l’Agence internationale pour le développement, a fait part de son soutien à l’initiative d’autonomie proposée par le Maroc en vue d’une solution politique durable au différend du Sahara.
M. Hernandez a également appelé à un recensement des populations des camps de Tindouf, conformément aux résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU.
Jeudi dernier, un film documentaire consacré à l’histoire du conflit du Sahara et à l’implication de l’Algérie dans cette question a été projeté au siège européen de l’Onu à Genève, en marge des travaux du Conseil des droits de l’homme.
Réalisé par Hassan El Bouharrouti, ce documentaire intitulé «l’identité d’un front» apporte un éclairage sur le contexte géopolitique et géostratégique de la genèse du front polisario afin de mieux cerner l’idéologie, les soutiens et les agissements de ce mouvement séparatiste. 
Il vise à éclairer l’opinion publique internationale sur la réalité du conflit artificiel autour du Sahara marocain et informer les générations montantes sur ses racines et sur la justesse de la cause nationale.
 

Deja tu comentario debajo